GoldenPass Express: “Comment ça marche?”*

*emprunt d’une phrase culte à un journaliste scientifique français ferrovipathe que les plus jeunes ne connaissent probablement pas!

Le GoldenPass Express a pour objectif de relier Montreux à Interlaken sans transbordement malgré les obstacles techniques liés aux infrastructures. En effet, une partie du parcours nécessite un changement d’écartement à Zweisimmen pour passer de la voie métrique (1 m) à la voie normale (1.435 m). Avec la livraison des premières voitures, le projet entre dans la phase très concrète d’homologation en vue d’une mise en service en décembre 2022.

Le bogie à écartement variable

A défaut de pouvoir adapter les voies sur le tronçon à voie normale (il a longtemps été imaginé de poser un troisième rail entre Zweisimmen et Interlaken), le MOB a imaginé un bogie à écartement variable (TM 29).

Chaque paire de roues est montée dans un cadre mobile (il n’y a plus d’essieu!). Les cadres sont maintenus en position par une traverse (en gris sur l’illustration) qui sert de siège pour la caisse de la voiture. Le passage d’une position à l’autre s’effectue dans une station de transition et sur commande du mécanicien. Le principe est le suivant: La composition complète passe sur le dispositif de transition. Il est sans effet pour le matériel moteur existant. Par contre, les bogies à écartement variable déverrouillés et bras articulés aux extrémités de la traverse déployés prennent appui sur les glissières de la station de transition pour délester et permettre le déplacement des cadres mobiles. Des tourillons placés sous les cadres apparaissent  pour guider leur mouvement transversal. Une fois la traverse reposée, le dispositif est à nouveau verrouillé. A noter que la position “voie normale” est plus élevée pour s’adapter à la hauteur de quai.

Le bogie à écartement variable Alstom (photo MOB)

56 bogies ont été commandés à Alstom.

Installations fixes

Seules les voitures étant équipés de bogies à écartement variables, les voies 6 et 7 de la gare de Zweisimmen ont été adaptées pour le remplacement des locomotives.

Ces deux voies sont équipées de 4 fils de rails, la ligne de contact est commutable de 15 kV alternatif (BLS) à 1 kV continu (MOB) selon les besoins. Un tiroir en voie métrique est aménagé côté Interlaken pour recevoir la locomotive du MOB. Un tiroir voir normale est aménagé côté Montreux pour recevoir la locomotive BLS.

Une composition GoldenPass Express arrivant de Montreux tractée par une locomotive 8000 entre dans le faisceau de voies alimenté en 1kV continu. L’écartement des voitures est adapté à vitesse réduite en passant sur la station de transition, puis la composition s’arrête à quai et la locomotive rejoint le tiroir métrique. La tension de la ligne de contact est alors commutée en 15 kV alternatif. Du tiroir voie normale s’avancent une locomotive Re 465 et sa voiture interface pour prendre en charge le convoi. La composition est prête à poursuivre son voyage.

Matériel roulant du GoldenPass Express

Composition GoldenPass Express dans le secteur voie normale

Les compositions sont constituées à partir du matériel suivant:

4 voitures pilotes ABst 381-384 avec les systèmes de sécurité ZSI et ZUB qui seront positionnées côté Spiez pour la conduite sur la voie normale. Ces voitures comportent un compartiment 2ème classe et un compartiment prestige.

4 voitures pilotes Ast 181-184 avec le système ZSI qui seront positionnées côté Montreux pour la conduite sur la voie métrique. Ces voitures comportent un compartiment 1ère classe et un compartiment prestige.

4 voitures salon première classe As 191-194.

4 voitures salon deuxième classe Bs 281-284.

3 voitures interfaces deuxième classe Bsi 291-293. Ces voitures complètent la composition sur voie normale et servent d’interface entre la composition MOB (attelages automatiques) et la locomotive BLS qui poussera l’ensemble jusqu’à Interlaken. 

Ce nouveau matériel fabriqué par Stadler sera complété par la rénovation de 4 voitures existantes les rendant également conformes à la LHand (Loi sur l’égalité pour les handicapés).

Premiers tours de roues

Voiture interface Bsi 293 à Chernex le 15 avril 2021

Après de nombreux tests de prototypes (TM 94), la première voiture interface a été mise en voie à Zweisimmen mi avril, puis transférées à Chernex. Ces voitures complètent la composition sur voie normale et servent d’interface entre la composition MOB et la locomotive BLS . Elle sont équipées de l’attelage automatique côté Interlaken et des composants conventionnels de la voie normale (attelage à vis, tampons, raccordements) côté Montreux. Même si elles ne sont exploitées commercialement que sur le secteur à voie normale, elles sont équipées de bogies à écartement variable pour leur entretien dans le secteur métrique.

Voiture-pilote de la série ABst 381-384 le 27 mai 2021 (photo René Fuhrer)

Le 27 mai dernier, c’est au tour de la première voiture-pilote de la série ABst  381-384 de rejoindre Zweisimmen équipée des systèmes de sécurité ZSI (MOB) et ZUB (BLS) pour la conduite sur la voie normale de Zweisimmen à Interlaken en télécommandant une Re 465 en queue de composition.

Si l’attelage automatique est déjà largement utilisé avec la mise en service des automotrices 9000, les transformations des voitures-pilotes (TM 99) et des locomotives 8000, la livraison de ces deux voitures en liaison avec une Re 465 du BLS va permettre  de valider l’ensemble sur le secteur à voie normale… le moins connu pour le MOB.

Aménagement intérieur du compartiment Prestige. Seul le décor extérieur est virtuel! (photo et montage Actalis)

Les voyageurs, pour certains confortablement installés dans les sièges de la nouvelle classe Prestige, seront bien loin de toutes ces considérations techniques… mais il faut encore patienter jusqu’au 11 décembre 2022 pour en bénéficier.

Bonus Design